Canne à pêche pour les carnassiers

Le silure est un gros poisson qui prend souvent l’allure d’un chat et qui pèse très lourd voir de 50 à 70 kg avec une longueur qui dépasse les 2m.

Etant un vrai prédateur, il n’est jamais trop simple de le pêcher dans les eaux profondes. Encore faut-il alors étudier toutes les conditions pour que la pêche soit bien bonne.  Mais quel est le meilleur choix de montage pour une pêche au silure ?

TOP 3

Canne à lancer Abu Garcia

NOTRE NOTE : 4.5/5
1 020 Commentaires
NOTRE NOTE : 4.5/5
  • En composite de carbone léger et résistant
  • Guides de lignes de qualité TS pour les lignes tressées
  • Manche en liège

 

Kit de pêche carnassier avec canne téléscopique

NOTRE NOTE : 3.5/5
326 Commentaires
NOTRE NOTE : 3.5/5
  • Élasticité parfaite, fibre de carbone de haute densité mélangé avec la...
  • Anti-retour instantané; Engrenage d'entraînement d'alimentation équipé...
  • Sièges en acier inoxydable Reel capuche est anti-corrosion marine; EVA...

 

Canne à pêche carnassiers Zebco

NOTRE NOTE : 3/5
5 Commentaires
NOTRE NOTE : 3/5
  • Canne à lancer de 2,70 m de longueur avec moulinet de taille 30 et fil...
  • Kit de pêche complet 2,70 m Combo Brochet / Sandre 70 g

 

Le choix du montage

Le choix du montage pour pêcher les silures est à faire avec soin. Il faut que la technique soit adaptée au plan d’eau et donc aux conditions de pêche. Pour s’emparer aussi facilement du silure, il va falloir étudier la technique de pêche qui lui convient : bas de ligne, aux pellets, à la bouée, vertical aux vers, aux leurres, au vif, etc. Aussi, pour déterminer le montage parfait et qui amène facilement les poissons à son filet, voici quelques types de montages à considérer :

Le montage flotteur

Ce type de montage est parfait pour la pêche au silure aux pellets ou en agrainant. On parle bien sûr d’un montage très simple où on utilise un flotteur qui joue un rôle précis sur la ligne. Il assure sa stabilité et évite souvent qu’un hameçon s’enfonce dans l’eau. Le poids du flotteur est assez déterminant, car cela dépend du fond de parcours, de la condition météorologique et aussi de la profondeur du courant.

Le pole-feeder

Il s’agit d’un montage souvent recommandé aux débutants lorsqu’ils ne savent pas comment se comportent les poissons. Il faut alors disposer d’une ligne avec nylon et un feeder de qualité. A ce titre, cet accessoire peut alors se décliner en plusieurs variantes : le feeder fermé, ouvert, method-feeder, guiver et waggler. Le choix dépend donc de ses besoins et de son niveau de performance en matière de pêche. L’accessoire doit être alors choisi avec le plus grand soin et il doit être très lourd.

Le pater-noster

Ce type de montage est le plus adapté à la pêche au vif avec un flotteur fixe. Ce dernier ne doit pas être posé au fond sinon le silure ne pourrait pas le repérer, il doit alors couler en surface ou entre deux eaux. On utilise alors trois matériels : un bouchon, un émerillon spécial pater-noster, puis de type agrafe et ensuite l’hameçon.

Le montage plombé

Etant similaire au pole-feeder, on remplace uniquement le feeder par un plomb. L’amorçage se fera alors par le biais d’un sac ou d’un fil soluble pour qu’il y ait plus de précision. Cette technique de montage est à conseiller quand la pêche est bien mauvaise ou lorsque les poissons ne mordent plus après avoir tenté les autres types de montage.