montage de pêche

Qu’est-ce qu’un montage drop shot à la pêche ?

  • Connecteur Sub-D à souder RS PRO, 9 Contacts, Femelle, Montage panneau Sub-D étanche
  • Voyant LED lumineux Jaune RS PRO, perçage de 14mm, 220 V c.a., taille de la lampe 10 mm IP67
  • Boîtier mural IP66, Plastique renforcé de fibre de verre, Gris, 100 x 120 x 140mm
  • Boîtier IP65, IP66, IP67, IP68 Non blindé, Gris, en Aluminium, Dimensions 91 x 122 x 120mm, série RJ ATEX, IECEx
  • Ventilateur axial RS PRO 5 V c.c., 25 x 25 x 10mm, 1.8cfm, 500mW
  • Raccord de compression pour Thermocouple 1/4pouce

Simple et facile à réaliser, le drop shot est une technique de montage qui doit être connue par tous les pêcheurs débutants. Elle permet de détecter les poissons et de les attraper rapidement.

Cette technique vient du Japon, mais existait en hexagone sous une autre forme, la technique du pendu. Nous vous amenons ici à la découverte du montage drop shot à la pêche.

Le montage Drop Shot

Le montage du drop shot consiste à pêcher de manière insistante sur un poste en se servant d’un montage. Ce dernier est caractérisé par le lest placé en dessous de l’hameçon. Il est évident que lorsqu’on doit pêcher, la technique doit être adaptée à l’humeur des poissons et aux conditions climatiques.

Pour faire votre montage drop shot, il faut monter une ligne avec un hameçon simple sur un plomb. L’espace entre l’hameçon et le plomb doit être de 50 cm en moyenne. Grâce à cette configuration, le leurre est animé très lentement. De ce fait, lorsque vous tendez et détendez la ligne, le leurre peut être monté et descendu sur place.

Avec la technique du drop shot, vous pouvez attraper une large variété de poissons : l’espèce carnassière, le brochet, le sandre, le rotengle, le black-bass, la carpe, etc. Par ailleurs, vous pouvez pêcher en drop shot dans divers environnements : rivières, canal, étangs, lacs, fleuves, etc.

Le drop shot : le matériel recommandé

Pour utiliser la technique du drop shot à la pêche, il faut se munir du matériel recommandé.

La canne de pêche

Ici, certains conseillent d’utiliser une canne à pêche fast ou extrafast tandis que d’autres recommandent l’utilisation d’une canne régular fast. Il est possible d’utiliser les deux, mais dans des situations différentes.

Dans le cas d’une pratique en heavy drop, l’action fast est imposée. Quant à l’action régular fast, elle convient lors d’une pratique drop-shot light (pratique en hiver et en début d’automne). La puissance d’une canne varie généralement entre une ultra-light (0,5 à 5 g) et une médium light (3 à 15 g). La résonance est aussi un critère essentiel. La longueur de la canne est comprise entre 2 et 2,40 m.

Le bas de ligne

Il est le plus souvent en fluorocarbure et se caractérise par sa résistance. Le diamètre est compris entre 22 et 30 centièmes de mm. La longueur doit être équivalente à celle de la canne.

Le moulinet

C’est la réserve de fil. Il est conseillé de choisir un moulinet en fonction de l’espèce que vous souhaitez pêcher et de la puissance de votre canne. Une taille de 1000 à 2500 conviendrait pour une canne spinning.

Le nylon ou la tresse ?

Il est généralement conseillé de se tourner vers la tresse afin de ressentir les mouvements en bout de ligne. Il est essentiel que le diamètre soit conforme à votre matériel. Une tresse entre 6 et 12 centièmes de mm est conseillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *